Perou_Armelle Courtois_Lac Sigrinacocha 4350m Drone ©AlexLopez.jpg

Phase 2

LES ANDES

PEROU_Drone_Lac Sibinacocha 4900m©Alex Lopez_RTE.jpg

''Nous sommes en août, le mois du vent au Pérou.''

PEROU_Marche glacier 5400m©RidingtoExplore.jpg

D'u vent certes mais parfois asthmatique, toujours irrégulier et perturbé dans ces vallées tourmentées par d’énormes moraines, dominées par des sommets de près de 6000m où les glaciers reculent pourtant chaque année.
Ils découvrent ainsi de nouveaux passages, rendant de nouveaux cols accessibles aux chevaux, comme ceux que Riding to Explore a ainsi pu emprunter. 

 

Pérou_Armelle Glacier Quelccaya 5250m©RTE (1).jpg

Alors que le soleil régnait chaque début de journée, la neige s’est invitée quasi tous les  après-midis, faisant tomber les températures de 15° à -10°.

RTE_Caravane muletiers.jpg
_Lac Huarurumicocha 5020m_Décollage Armelle Muletier©Alez Lopez RidingToExplore.jpg

Tous les matins, vers 7h, la caravane composée de 10 chevaux, un guide, 3 muletiers et 1 cuistot levait le camp pour atteindre un nouveau lac en 4 à 5h de marche.


Le rythme modéré permettait d’arriver en assez bonne forme malgré les efforts demandés par l’altitude afin de pouvoir espérer enchainer avec une session de kite. Chaque début d’après-midi, les ailes montées, l’équipe attendait avec impatience que la brise se lève, le regard braqué sur le ciel, guettant la neige.

 

Dès que la voile gagnait les airs, la combi, le harnais et la cagoule rajoutaient encore un peu plus à la difficulté de respirer à ces altitudes et chaque rafale était une épreuve, chaque bord une victoire.
 

RTE_Caravane muletiers.jpg
DJI_0999.jpg

"La plus grande calotte glaciaire tropicale du monde devait nous ramener à la dure réalité de la très haute altitude."

Sur le chemin, la rarissime rencontre avec une panthère des neiges accompagnée de 2 petits, devait être annonciatrice de chance, le vent tournait enfin.

En arrivant à 4900m, toute l’équipe fut soulagée, le lac était bien dégelé et le soleil de la partie malgré les -15° ambiants ! Mais cette fois, c’est le vent qui avait décidé de fuir une zone où il est pourtant omniprésent.

Après 10 jours d’attente et d’effort, dont les 4 derniers partagés avec une tribu nomade, un front ridé a fini par se former au fond du lac vers 16h. Il a progressé et commencé à faire lever la neige. Les ailes se sont levées et pendant 1h30 de session toutes les désillusions passées se sont envolées. Le kitesurf a tiré ses 1ers bords sur le plus haut massif du monde, sur l’emblématique chaine himalayenne !

.

PEROU_Marche d'approche 5000m vers Lac Huarurumicocha_Martin Thomas©RTE.jpg

''Une première mondiale avec un record à 5025m.''

0J2A5523.JPG

A plus de 5000m il aura fallu une voile déchirée et 4h, un après-midi entier de bataille, de décollages avortés, de départs tentés sans succès faute de portance, d’une navigation chaotique perturbée par l’hypoxie avant d’arriver à l’intense émotion de gagner quelques bords face aux plus hauts glaciers andins.

 

Le dernier lac, celui que nous attendions avec impatience, niché à 5300m au front du Quelccaya, la plus grande calotte glaciaire tropicale du monde devait nous ramener à la dure réalité de la très haute altitude.

Arrivés très fatigués des 10 premiers jours de périple, nous sommes restés comme le Quelccaya, dépourvus de souffle... Le vent refusant de nous octroyer ses faveurs, et après 3jours d'une longue attente vaine, il nous a fallu nous rendre à l'évidence et prendre le chemin du retour.

A l’issue des 10 jours d’expédition en totale autonomie, Riding to Explore est revenu avec 5 lacs ridés sur 6 tentés, une 1 ère mondiale avec un record d’altitude à 5025m, des observations de glaciers au-delà des attentes et des images incroyables.

PEROU_RTE_9.jpg